08/04/18

Tandis que les Français célébraient leur succès dans les vestiaires puis dans les allées du club Valletta Cambiaso de Gênes, David Ferrer et Philip Kohlschreiber croisaient le fer dans un cinquième match décisif à Valence. Le capitaine Sergi Bruguera et Rafael Nadal, qui a apporté deux points à son pays, sont tombés dans les bras de "Ferru", vainqueur 7/5 au cinquième set.

Ce sera donc l'Espagne pour les Bleus. L'Espagne de Rafael Nadal, de Pablo Carreno Busta, de Roberto Bautista Agut, d'Albert Vinolas, de Feliciano Lopez, de David Ferrer ou de Fernando Verdasco. Tous ces joueurs, sans exception, sont aujourd'hui dans les "top 40" mondial. Autant dire que le défi qui attend les Bleus est immense. Sans doute le plus dur que les Français ont eu à relever sous l'ère récente du capitanat de Noah.

Historiquement, les France - Espagne en Coupe Davis ont d'ailleurs souvent tourné à l'avantage des Ibères : 6-2 au total, avec une première victoire bleu-blanc-rouge qui date de 1923. La seconde est plus récente. Elle remonte au quart de finale 2010 à Clermont-Ferrand. Les Français avaient créé un petit exploit en s'imposant 3/0, grâce notamment au "perfs" en simple de Michaël Llodra et de Gaël Monfils aux dépens de Verdasco et Ferrer.

Il faudra peut-être s'inspirer de ce succès. Les joueurs de Guy Forget avaient choisi à l'époque une surface ultra rapide pour contrer leurs adversaires. Sans doute que cette option sera prioritaire. Au lendemain de l'US Open, difficile d'être sûr de la participation de Rafael Nadal. Mais les champions du monde en titre auront face à eux, quoi qu'il arrive, une redoutable Armada...