Coupe Davis Juniors : les 16 ans et moins frôlent le titre | Fédération Française de Tennis

30/09/2018

Coupe Davis Juniors : les 16 ans et moins frôlent le titre

Equipes de France

Passée à un point du titre, l'équipe de France a finalement cédé 2-1 contre l'Espagne.

Un point. Juste un point. C'est ce qu'il a manqué à l'équipe de France des 16 ans et moins (Harold Mayot, Lilian Marmousez et Martin Breysach) pour conquérir à Budapest (Hongrie), une cinquième Coupe Davis Juniors après celles remportées en 1992, 1993, 1996 et 2005. 

Après une défaite d'entrée contre le Danemark en match de poules, les joueurs de Bruce Liaud (capitaine) avaient pourtant bien réagi dès le deuxième jour pour battre l'Uruguay avant d'enchaîner contre l'Australie pour s'assurer une place en quarts de finale. La série s'était poursuivie dans le tableau final grâce à des victoires contre le Brésil en quarts et l'Argentine en demie.

Un début de finale parfait

En finale, opposés à l'équipe d'Espagne, les Bleus ont d'abord dominé la rencontre grâce à Lilian Marmousez qui a su contenir le retour de Mario Gonzalez Fernandez pour s'imposer en trois sets 6/4, 4/6, 6/2 après 1h53 de jeu et offrir le premier point de la finale à la France. 

Aligné pour le deuxième simple de la journée, Harold Mayot a lui aussi très bien commencé son match contre Carlos Alcaraz Garfia en remportant la première manche 6/4 avant de se détacher 5-3 dans le deuxième set. Il s'est même procuré une balle de match, synonyme de balle de titre, à 5-4 sur le service de son adversaire. Mais un revers dans le filet a mis fin aux espoirs de victoire des Bleus et fait tourner la rencontre. 

Très nerveux, Harold Mayot n'a pas réussi à enrayer le retour de son adversaire qui a alors aligné quatre jeux pour recoller à une manche partout. Touché mentalement, le numéro un français n'a rien pu faire dans le troisième set perdu 6/1 en 28 minutes. 1-1 à l'issue des simples.  

Un double à sens unique

La dynamique s'était inversée. Relancés et un peu euphoriques après être passés si près de la défaite, les Espagnols, à l'image de leur numéro un de retour sur le court pour le double décisif associé à Pablo Llamas Ruiz, n'ont laissé aucun espoir aux Bleus.

Breakés d'entrée, Lilian Marmousez et Martin Breysach ont fait leur possible pour ne pas se laisser distancer mais les deux amis, moins efficaces lors des points décisifs, n'ont jamais réussi à renverser le match. Victorieuse 6/2, 6/3 dans le double décisif, l'Espagne remporte donc sa cinquième Coupe Davis Juniors et les Bleus devront se contenter du titre de vice-champions du monde cette année.

"C'est sûr qu'après un tel scénario, la déception est grande ce soir, commentait Bruce Liaud à l'issue de la finale. Mais il faut voir le côté positif des choses. Quand j'ai appris la blessure d'Arthur Cazaux (touché au pied) vendredi puis quand on s'est inclinés contre le Danemark lundi, j'aurais signé tout de suite pour une place en finale.

Les garçons ont été très bons toute la semaine. Ils ont su réagir après le premier jour, se sont très bien entraînés et ont répondu présent. Le niveau de jeu a augmenté au fil des matches et en finale, Lilian a livré une excellente prestation. Harold a lui aussi très bien joué pendant deux sets avant d'être gagné par la nervosité et la frustration.

Dans le double, ils ont été plus forts que nous. Lilian et Martin qui avaient déjà joué le double contre l'Uruguay et l'Australie ont essayé .  Ils s'étaient bien échauffés, ils ont tenté mais les Espagnols ont été plus incisifs. La semaine a été très belle, a un point près elle aurait été parfaite..."

 

(AR)